•  

    DIMANCHE 23 SEPTEMBRE 2012

    Les jardins sont ouverts dans les maisons de retraite!

    (liste des jardins à voir en bas de page)

    Affiche Un jardin pour la mémoire"Un jardin pour ma mémoire" est une journée « Portes ouvertes » dans les EHPA et EHPAD (Etablissements pour personnes âgées dépendantes) de quatre régions pilotes : Aquitaine, Bourgogne, Centre, Lorraine où l'association "Jardins et santé" est bien implantée.
    Cette journée a reçu le soutien de Agevillage.com, l'Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Versailles, les Ehpad et Maisons de retraite ayant déjà reçu des bourses Jardins et Santé, la Fondation des Parcs et Jardins de France et la Fédération Hospitalière de France (FHF).

    Cette journée d’information et de fête va permettre aux visiteurs de comprendre tout l’intérêt de l’existence d’un jardin (à vocation thérapeutique ou non) et les inciter à faire un don pour permettre d’en créer partout où ils sont nécessaires. "Un jardin pour ma mémoire" offira la possibilité pour chaque organisateur, pour chaque résident, de se sentir utile selon un principe déjà expérimenté du donner/recevoir/rendre.

    23 septembre : Journée de fête, de créativité, de vie et de solidarité
    Les résidents, les équipes, seront invités ainsi  se mobiliser pour présenter leur jardin, leurs récoltes, leurs initiatives.
    Une urne sera installée pour assurer la collecte.
    Cette journée sera l'occasion de moment de fête et de solidarité partagée.

    Les jardins privés qui ouvrent habituellement pour l’association et d’autres lieux-relais prestigieux –jardins botaniques, « Jardins remarquables » etc. – seront sollicités pour se joindre à cette initiative afin que la collecte soit la plus large possible.

    L'association "Jardins et Santé" mettra à disposition des établissements participants des outils de communication : flyers, affiches et dossiers de presse et une boite à idées. Elle assure le suivi et la coordination des actions de communication (presse écrite, radio, audiovisuelle et Internet).

    L’établissement partenaire s’engage à mobiliser ses résidents et son personnel pour  accueillir les visiteurs, animer ( en s’inspirant éventuellement des suggestions de la boite à idées)  cette journée festive en présentant leur jardin et toute forme d’activité jardinière, susciter les dons versés à Jardins et Santé qui permettront de créer d’autres jardins.

    Contacts : www.jardins-sante.org - contact@jardins-sante.org

    Demander une convention à Anne Chahine, présidente :  presidente@jardins-sante.org
    Patrick van Effenterre , secrétaire général 0619190560 secret.gal@jardins-sante.org
    Siège social : Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Versailles, Formation Continue, 10 r. du Mal Joffre 78000 Versailles

     

    Liste des établissements participant à l'opération Un jardin pour ma mémoire 2012

    Journée du 16 septembre 2012
    Région lorraine

    Département Meurthe et Moselle
    Maison de retraite Simon Benichou
    53, rue du Général Hoche
    54000 Nancy 
    Ouvert de 10h à 12h et de 14H à 16H 

    Maison Hospitalière Saint Charles
    73, rue des Ponts
    54000 Nancy 
    Ouvert de 10h à 12h et de 14H à 16H 

    Korian Plaisance
    12, boulevard du 21e RA
    54000 Nancy 
    Ouvert de 10h à 12h et de 14H à 16H 

    Résidence l'Oseraie
    27, rue de Maréville
    54520 Laxou
    Ouvert de 10h à 12h et de 14H à 16H 

    Maison de retraite
    rue du Paquis des Toiles
    54110 Rosières-aux-Salines
    Ouvert de 10h à 12h et de 14H à 16H 

    Hôpital Saint-Julien
    rue des Jardiniers / place du Général Giraud
    54000 Nancy
    Ouvert de 10h à 12h et de 14H à 16H 

    Journée du 20 septembre 2012
    Région Aquitaine - Département Gironde

    TCA
    14 rue de Verdun
    33 130 Bègles
    Ouvert à partir de 16H

    Journée du 23 septembre 2012
    Région Aquitaine
    Département Gironde

    Villa Pia
    52 rue des Treuils
    33 000 Bordeaux

    Maison du Fontaudin
    2 rue Jeanne Chanay
    33 600 Pessac

    Département Dordogne
    HLSA de Saint-Astier
    rue du Mal.Leclerc
    24 110 St-Astier

    Département Pyrénées-Atlantiques
    EHPAD Bon Air 
    Allée Anne de Neubourg
    64 250 Cambo les Bains

    Notre Maison
    78 Av.de Verdun
    64200 Biarritz

    Région Bourgogne
    Département Nievre

    EHPAD Bernard de Laplanche
    58170 MILLAY

    Région Centre
    Département Indre

    EHPAD St Gaultier
    20 av Langlois Bertrand
    36800 SAINT-GAULTIER

    Département Cher
    Ehpad Antoine Moreau  
    25 rue Antoine  Moreau
    18023 Bourges Cedex
    Ouvert de 9H à 17H

    Département Loiret
    EHPAD
    1 place  des Bénédictines
    45200 Montargis

    Ehpad Gaston Girard
    2 rue Flandres Dunkerque
    45730 Saint Benoit sur Loire
    Ouvert de 14H à 17H

    Maison de retraite Korian le Mariau
    27 chemin du Mariau
    45130 Meung sur Loire
    Ouvert de 10H à 18H

    Département Eure et Loire
    E Mesquite A Auguin
    Route de Vaubrun
    28210 Nogent le Roi
    Ouvert de 11H à 17H

    Les Mistrais
    4 chemin des Fougerais
    37130  Langeais
    Ouvert de 15H à 17H

    Korian -Chamtou
    6 mail de la Papoterie
    37177 Chambray- les -Tours
    Ouvert de 14H à 19H

    Manoir du Verger
    7 chemin Fier-de-Pied
    37270 VERETZ
    Ouvert de 15H à 17h30

    Ermitage
    2 Allée Gaston Pagès
    37081 Tours cedex
    Ouvert de 14H à 17H

    Monconseil
    1, rue Hélène Lazareff
    37100 TOURS
    Ouvert de 15H à 17H

    La  Bourdaisière
    111, avenue Gabrielle d'Estrées
    37270 Montlouis-sur-Loire
    Ouvert de 14H à 18H

    Région Ile-de-France
    Département Yvelines

    Jardin'age
    Le Herisson à Chevreuse
    78280 GUYANCOURT
    Ouvert de 13H30 à 16H30


    10 commentaires
  •  

    Quand Chaumont s'agrandit...

    Article emprunté ( http://blogs.lesechos.fr)

    Cette année, le domaine de Chaumont s’agrandit de dix nouveaux hectares de parc confiés au célèbre paysagiste Louis Benech, et de 700 mètres carrés de surface d’exposition supplémentaires avec de nouvelles galeries dans la cour de la ferme et dans les appartements du prince et de la princesse.

    Il n’aura fallu que quatre ans à la directrice du domaine de Chaumont sur Loire, Chantal Colleu-Dumond, pour transformer un site surtout connu pour son festival des jardins saisonnier (jusqu’au 21 octobre cette année) en un centre pérenne dédié à la relation entre l’art et et la nature. Pour réussir cette mutation, il a fallu plusieurs ingrédients : la volonté de la région Centre, propriétaire du Domaine depuis 2008, qui a investi 14 millions d’euros dans des travaux de rénovation avec l’Etat et l’Europe, le profil international de Chantal Colleu-Dumond qui a bourlingué dans la sphère diplomatique, et les compétences artistiques dont elle a su s’entourer en choisissant comme président de son conseil d’administration François Barré, ex-président du Centre Pompidou et des Rencontres de la Photographie d’Arles, aujourd’hui à la tête du Fonds Régional d’Art Contemporain de l’Ile de Frac. Un fin connaisseur tant des milieux culturels que des collectivités locales.

    Un rayonnement international

    Cette année, l’Etablissement public de coopération culturelle de Chaumont, s’agrandit de dix nouveaux hectares (le parc passe de 22 à 32 hectares) confiés au célèbre paysagiste Louis Benech, et de 700 mètres carrés de surface d’exposition supplémentaires avec de nouvelles galeries dans la cour de la ferme et dans les appartements du prince et de la princesse notamment. Cela va permettre d’offrir au public une vingtaine d’expositions par an, en plus du festival proposant une trentaine de jardins créés en fonction d’une thématique renouvelée chaque édition (les délices et les délires cette fois-ci). Un festival dont la renommée attire des centaines de postulants du monde entier.

    « Pour cette ville de Chaumont de 1100 habitants, le domaine est devenu un pôle économique avec 50 permanents à l’année et plus de 130 pendant 6 mois, des visiteurs passés de 200.000 en 2008 à 365.000 aujourd’hui, et un chiffre d’affaires des restaurants et hôtels aux alentours en croissance de 30% depuis 2009 »souligne Chantal Colleu-Dumond. Dans les deux restaurants du Domaine, l’un gastronomique, l’autre familial, pas moins de 80.000 repas sont servis annuellement, sans compter les ventes des deux points de restauration rapide ni celles du nouveau salon de thé qui vient d’ouvrir dans le château.

    Ce site, en bordure d’un paysage classé au patrimoine mondial de l’Unesco mais en territoire rural, a acquis une reconnaissance et une visibilité avec plus d’une cinquantaine d’artistes contemporains internationaux déjà accueillis et quelques 900 articles de presse par an. Sur un budget de 6,5 millions d’euros, dont 2 apportés par la région, 70% des dépense sont autofinancées : billetterie, formations pour les responsables d’espaces verts municipaux, boutiques, restaurants, séminaires, mécénat (Philips, Citeos, Crédit Agricole…). Désormais labellisé Centre culturel de rencontre et Jardin remarquable, Chaumont, avec une ouverture 363 jours par an, espère atteindre les 415.000 visiteurs.

    MARTINE ROBERT

     

     


    12 commentaires
  • Des videos sur des jardins d'Auvergne

     

     

    L'association « Les jardins du massif central » regroupe les plus beaux jardins sur une zone comprenant 8 départements et 4 régions.

    Dans cette série estivale, France 3 Auvergne vous propose de découvrir ou redécouvrir quelques-uns des plus beaux jardins de notre région. Cette série a été préparée par Frédéric Cuvier et Jean Jazeix, le montage est signé Dominique Leyerloup.

     

    Le premier épisode nous conduit au Puy-en-Velay, dans le département de la Haute-Loire. Là-bas, on peut s'égarer dans le jardin Henri Vinay, un jardin public qui présente quelques arbres exceptionnels.

    ...

    Visionnez les videos en cliquant ici :

    www.France 3 Auvergne


    8 commentaires
  • guide-ecocitoyen-cg71

    Guide éco-citoyen de la Saône-et-Loire

    Article extrait du site du Conseil général 71   + D'INFOS (Guide en PDF) (www.cg.fr )

    Conçu pour répondre aux spécificités de la Saône-et-Loire, l’objectif du guide éco-citoyen est d’inciter tous les habitants à participer activement au développement durable. Il délivre des conseils pratiques pour agir au quotidien en faveur de notre environnement.

     

    Un guide pratique...

    Sept thématiques sont développées dans le guide éco-citoyen de Saône-et-Loire : le développement durable, l’eau, les énergies renouvelables et l’éco-habitat, la biodiversité, les transports, les déchets, l’économie et les solidarités.

    Chaque rubrique est illustrée par des données pour comprendre les enjeux en Saône-et-Loire, des actions porteuses d’une dynamique, des schémas pour expliquer, des éco-gestes faciles à adopter, des témoignages d’habitants de Saône-et-Loire et une mine d’infos pour aller plus loin.

    Des rubriques plus « pratiques » en fin de document permettent par ailleurs aux lecteurs qui le souhaitent d’aller plus loin et de compléter leurs informations. Ils trouveront ainsi un glossaire, une liste de sites web à consulter ainsi qu’un rappel sur la signification des différents labels et étiquettes existants dans le domaine de développement durable.

    ... souhaité par les Saône-et-Loiriens

    La réalisation de ce guide intervient dans le cadre de la démarche Agenda 21 initiée par le Département de Saône-et-Loire dès 2004, notamment à la suite des résultats du questionnaire diffusé en mars 2006 à l’ensemble de la population, et portant sur les actions à mener en faveur du développement durable.

    Parmi les 12 300 retours, une majorité a estimé qu’un guide du développement durable serait une action phare pour diffuser notamment des conseils et bonnes pratiques afin de guider chacun vers un comportement plus éco-citoyen.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Écologique, solidaire : c’est le tourisme en Brionnais

     

    Article extrait du site du Conseil Général 71

     

     

     

    Dans le bocage du Brionnais, à Mailly, deux passionnés ont ouvert une maison d’hôte écologique et solidaire. Visite guidée de Terre amoureuse.

    L’aménagement de la maison aura nécessité quatre ans de travaux.  

    Au départ, rien ne les prédestinait au tourisme ! Elle, Anne-Sophie, avait un profil plutôt social. Quant à lui, Florent, il travaillait dans la communication événementielle. En 2006, après plusieurs voyages et missions humanitaires à l’étranger, ils font le choix d’une vie plus proche de la nature. Ils relèvent alors le défi un peu fou de restaurer une vieille maison en pierre à Mailly, pour y créer un lieu d’accueil.
    Fidèles à leurs convictions, ils privilégient des matériaux sains et écologiques, en partie issus de la récupération. Par exemple, les murs sont isolés en paille et les enduits faits de terre et de chaux. Le chauffage est assuré par un poêle à bois. L’eau de pluie est réutilisée. Quant à l’orientation de la maison, elle a été pensée en fonction du parcours du soleil, pour ne pas en perdre un rayon !
    Mais le projet ne s’arrête pas là. Anne-Sophie et Florent entendent promouvoir un tourisme participatif. Comment ? Les hôtes peuvent prendre part au fonctionnement du lieu : dans le potager biologique par exemple ou dans la cuisine. « Nous tenons à l’ambiance conviviale et familiale », insistent-ils. À l’avenir, ils souhaitent tisser des liens avec les structures sociales et créer des animations autour de l’écologie, de l’alimentation, de l’écoconstruction… et pourquoi pas des événements conjuguant cuisine et culture pour montrer à quel point le repas peut nourrir le corps… mais aussi l’âme !
    >>> En savoir plus : 


    10 commentaires
  • Prix régional du patrimoine 2012

    Le Prix régional du patrimoine, organisé par le Conseil régional de Bourgogne, en collaboration avec six associations, distingue la sauvegarde et la mise en valeur des parcs, des jardins et du patrimoine bâti, privés ou publics, protégés ou non : maisons paysannes, manoirs, moulins, bâtiments industriels, châteaux, cadoles, jardins, parcs à la française ou à l’anglaise…

     Affiche Prix régional du patrimoine 2012 

    Affiche Prix régional du patrimoine 2012

    © crédit photo : Conseil régional de Bourgogne

    Le prix régional du patrimoine, initié par la Région, en collaboration avec l’Association des parcs et jardins de Bourgogne, la Fondation du patrimoine, la Demeure historique, Vieilles maisons françaises, Maisons paysannes de France et l'Union régionale des conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (URCAUE) permet la découverte d’un patrimoine souvent méconnu ou parfois menacé d’abandon.

    Le Conseil régional de Bourgogne récompense les propriétaires dans leurs efforts pour restaurer, aménager et faire connnaître le patrimoine régional.


  • DE NOUVELLES AFFICHES

    DANS LA RUBRIQUE DERNIERES PHOTOS

     

     

     

    Dans la RUBRIQUE Dernières photos, sur la page d'accueil, les dernières photos insérées, affiches apparaissent!


    Les Paysagistes de demain "-Régulièrement les manifestations autour de la thématiques Jardins sont intégrées, elles sont empruntés uniquement dans le but de promouvoir notre métier et notre passion".


    9 commentaires
  •  


    Les 4 et 5 juin 2011 « Bienvenue dans mon jardin ! »


     

    Article emprunté au site: http://www.bienvenuedansmonjardin.com

     

     


    Visitez gratuitement 1000 jardins d'amateurs partout en France les 4 et 5 juin ! Un grand rendez-vous pour toute la famille.

    « Entrez ! C'est gratuit ! »
    Pour la 10ème année, l'association des Jardiniers de France organise la plus grande porte ouverte de jardins d'amateurs partout en France. Plus de 100 000 visiteurs peuvent découvrir gratuitement 1 000 jardins insolites et exceptionnellement ouverts.

    Qui ouvre son jardin ?
    Ce sont exclusivement des amateurs qui ouvrent leur petit coin de paradis. Les petits comme les grands espaces dévoilent leurs richesses. La perfection n'est pas de mise mais plutôt la convivialité et la rencontre.

    De bonnes raisons ? Convivialité, Echanges, Découvertes !
    Rencontrer plus de 1 000 jardiniers qui dévoilent le temps d'un week-end leurs secrets et savoir-faire. A chaque jardin ses spécialités. Ambiance familiale garantie autour de discussions jardinières, tisanes de plantes « maison », balades instructives, rencontres et échanges d'astuces…

    Et si vous ouvriez votre jardin ?
    Participez à ce grand week-end dédié aux jardins d'amateurs et ouvrez votre jardin ! Vous pouvez vous inscrire dès maintenant auprès de l'association des Jardiniers de France : Par téléphone au 03.27.46.37.50 en demandant le bulletin d'inscription Ou en remplissant directement le formulaire par Internet sur ce site.

    Tout est entièrement gratuit. L'association vous accompagne dans les démarches administratives.

    En savoir plus :  http://www.bienvenuedansmonjardin.com

    Une vidéo 


     

     

     

     


    1 commentaire

  • Le potager 2011 à la MFR

    c'est pour demain!

     

    Retrouvez bientôt notre reportage photos sur nos plantations et semis 2011 dans le potager de la MFR!

     

     

     

    à SUIVRE...


    votre commentaire
  •  

     

     

    Dans les prochains jours, les élèves publieront un compte rendu de visite

    du parc de la Tête d'or à Lyon!

     

     

     


    votre commentaire

  • LES JEUNES DE LA MFR FONT LE TRI...

     

     

    Faire le tri de nos déchets... Pourquoi ? Comment ? A quoi ça sert ?

    Pour répondre à ces questions les jeunes de Seconde ont été visiter la déchetterie de Marcigny et le centre de tri de Digoin.

    La Communauté de communes de Marcigny nous a reçu pour nous expliquer quels déchets emmener à la déchetterie, pourquoi nous avons à le faire en 2011 et pas en 1960, ce que cela coûtait/rapportait comme argent et à qui. Nous avons ensuite vu dans quelles bennes mettre ces différents déchets.

    Lors de la visite au centre de tri de Digoin, nous avons découvert ce que devenaient nos déchets, comment ils étaient trié, à qui ils étaient vendus et ce que l’on pouvait faire avec : le recyclage en action. Nous avons vu le circuit par lequel passaient nos poubelles et ce que les personnes en font.

    Merci à tous ces acteurs pour leurs explications.

    Dans les mois à venir les jeunes vont mettre en place le tri à la MFR avec le soutien financier du Crédit Agricole, partenaire soutenant ce projet.
    Les idées sont à venir...il faudra faire le tri !

     

                            
     
     
     
     

    Les jeunes font le tri, suite...

     

    Les jeunes de Seconde construisent un local pour pouvoir entreposer le tri : ils réalisent la dalle en béton et construisent un « chalet-garage » en bois pour entreposer les éléments recyclables de la MFR.

     

    Ce projet est financé et soutenu par le Crédit Agricole et le Conseil Régional. Merci à eux pour leur accompagnement...cela permet aux jeunes de comprendre les enjeux économiques et environnementaux du tri sélectif et d’en être acteurs au sein de l’établissement pour sa mise en place. Bravo pour leur implication et leur bonne humeur lors de ces constructions... !


    HISTOIRE DE BOUCHONS...

     

    Quand le Père Bouchon vient à la MFR, les jeunes découvrent le monde des bouchons et du plastique...merci à lui de se déplacer !

     

    Dans le cadre de leur projet en 2de, les jeunes s’orientent vers le tri et découvrent son fonctionnement, ses possibilités ! L’intervention de cette association leur a permis de comprendre comment à partir de la récupération de bouchons et du travail de bénévoles, une association locale peut soutenir, aider et accompagner des familles de Saône et Loire dans leurs difficultés.

    Alors triez vos bouchons et l’association continuera d’aider : quand un simple geste est utile pour l’environnement et socialement, il ne faut pas s’en priver !


  •  

                                                                                        BIODIVERSITE EN BOURGOGNE

    Le cas particulier de la Bourgogne

    article emprumprunté au Conseil régional Bourgogne:

    Tourbière de Premery : grenouille rousse parmi ses œufs.

    Tourbière de Premery : grenouille rousse parmi ses œufs.

    © crédit photo : Michel Joly

    Une région carrefour, favorable à la biodiversité

    La Bourgogne présente une biodiversité importante, du fait de ses trois influences climatiques (méditerranéennes, continentale et atlantique), et de sa situation aux confluences de 3 grands domaines géologiques (Massif central, Bassin parisien et dossé Saône-Bresse).
    Elle jouit de paysages diversifiés et d'un réseau hydrographique de qualité. la Bourgogne est riche en plans d'eau (pour la plupart aménagés ou créés par l'homme) et en zones humides naturelles, qui abritent une biodiversité remarquable.
    Un tiers de la région est occupé par la forêt dans laquelle on trouve des espèces variées. Les côtes calcaires sont également riches en espèces.
    Enfin, la Bourgogne possède un bocage encore fortement présent, élément de nature ordinaire indispensable au déplacement de certaines espèces.

    Malgré ces atouts, la Bourgogne est néanmoins menacée et doit rester vigilante :

    Des milieux fragmentés et de plus en plus uniformes

    Les infrastructures et l'étalement urbain fragmentent l'ensemble des habitats. Le réseau hydrographique est entrecoupé d'obstacles (plus de 6000), qui sont néfastes aux grands poissons migrateurs. Le réseau de  pelouses sèches, situées sur les côtes calcaires, subit une forte dégradation dûe à l'abandon des pratiques de pâturage.
    Les boisements sont de plus en plus résineux, alors qu'ils sont à l'origine constitués de feuillus. Ces plantations de résineux sont peu favorables à la biodiversité. Enfin, l'agriculture intensive met en danger le bocage.

    4 guides méthodologiques pour faciliter la mise en place des projets

    A l'issue de l'étude, 4 guides méthodologiques seront créés afin d'accompagner les porteurs de projets pour la mise en place d'actions locales de protection des corridors écologiques. Méthodologie, outils utilisables et actions possibles seront détaillés selon 4 problématiques spécifiques à la Bourgogne :
    • la gestion de la ressource en eau,
    • la prise en compte d'un patrimoine naturel remarquable comme les pelouses sèches,
    • le contexte d'intercommunalité et l'urbanisme,
    • les communes rurales.

    Le site web

    La trame verte et bleue en Bourgogne

    • Cette plateforme collaborative est dédiée au schéma de trame écologique bourguignon. Vous y trouverez des documents généraux concernant les corridors et des détails sur la gouvernance, le contenu et les avancées de l'étude.
    • http://tc.alterre-bourgogne.org/

     

     

     


  •  

    Conseil régional de Bourgogne

    APPEL A PROJETS 2011

     

    Emprunté au site du Conseil régional Bourgogne:

     

    Bocage et paysages

    Parce que les haies présentent un intérêt écologique et économique indéniable, le conseil régional de Bourgogne lance, depuis 2005, un appel à projets bocage et paysages. La Région entend soutenir et inciter les projets qui restaureront la trame bocagère et redonneront aux paysages bourguignons leur authenticité. Pour cette année, la date limite de dépôt des dossiers est fixée au 18 juillet 2011.

    Appel à projets bocage et paysages - Affiche

    Appel à projets bocage et paysages - Affiche

    © crédit photo : Conseil régional de Bourgogne

    En Bourgogne, nos paysages sont encore marqués par le bocage. Mais avec la diminution du nombre d’agriculteurs, les remembrements et la modernisation de l’agriculture, 40% des haies ont disparu en cinquante ans.

    Planter des haies : un engagement citoyen

    Parmi les nombreux paysages qui composent la Bourgogne, le bocage est un élément essentiel du patrimoine naturel de la Région. Il occupe en effet la majeure partie de l'espace rural bourguignon : ce sont près de 40 000 km de haies qui sillonnent le territoire régional.

    Il participe à l’identité et à la beauté de nos campagnes. Les Bourguignons, comme les touristes, sont attachés à ces paysages typés. Les haies présentent aussi un intérêt écologique et économique. Elles contribuent au maintien de la biodiversité, elles jouent un rôle non négligeable dans la régulation des eaux de surface et la préservation de la qualité des eaux et peuvent offrir des débouchés économiques intéressants : protection du bétail et des cultures, alimentation des chaufferies bois…

    Avec l'évolution des techniques et des pratiques agricoles, ainsi que les remembrements, 40 % de ces haies ont disparu en 50 ans. Celles qui restent sont souvent victimes de tailles régressives ou d'un manque d'entretien et ne sont finalement pas remplacées. Malgré certaines tentatives de préservation, la haie n'a cessé de régresser dans la région.

    Dans ce contexte, le conseil régional, dans le cadre de sa politique en faveur de la biodiversité, a décidé que la reconstitution du bocage constituait un axe majeur de sa politique environnementale. Il a lancé un Plan Bocage dont l'appel à projets annuel pour la plantation et la reconstitution de haies constitue la colonne vertébrale.

    Le  conseil régional organise chaque année cet appel à projets afin d'encourager et soutenir des initiatives de plantation et de restauration de haies et de bosquets s'inscrivant dans une réflexion globale d'aménagement du territoire.

    *Bocage : « Région où les champs et les prés sont enclos par des levées de terre portant des haies ou des rangées d’arbres ». Petit Larousse

    Pour qui ?

    Cet appel à projets s’adresse aux communes, groupements de communes, syndicats intercommunaux d’aménagement, Pays, établissements publics, lycées, agriculteurs, sociétés agricoles, CUMA, lycées agricoles et fermes d’établissement public, associations foncières de remembrements (hors travaux connexes de remembrement), propriétaires privés et associations. (Les Sociétés Civiles Immobilières ne sont pas éligibles. Le projet peut en revanche être porté par un exploitant avec l’accord de la SCI.)


    Comment ?

    • Si votre projet est retenu, le conseil régional s’engage à financer :

      - 80% de l'étude préalable du site d’implantation accompagnée d'une phase opérationnelle (le plafond est à 7 500 €)
      - 60% des travaux de plantation de haies, d’arbres alignés et de bosquets en plein champ. Ce taux peut être bonifié dans certains cas (Cf dossier de présentation en téléchargement ci-dessous)
      - 50% des travaux d'entretien des nouvelles plantations
      - 30% de l'acquisition de matériel collectif d’entretien (type lamier) par les collectivités et leurs groupements (le plafond est à 4 500 €)

     


    Contact

    Conseil régional de Bourgogne
    Direction de l'environnement et du développement durable
    Didier Dalançon
    17 boulevard de la Trémouille
    BP 23502
    21035 DIJON cedex
    Téléphone 08.80.44.40.60


    TÉLECHARGER LES DOSSIERS SUR LE SITE:  www.region-bourgogne.fr/

     

     


    14 commentaires

  • "Restaurer et valoriser la nature en ville"

     

    Extrait d'un article sur le lancement du plant "nature en ville" par le Ministère de lécologie, du développement durable des transports et du logement :

     

    Plan "nature en ville" 25 janvier 2011 (mis à jour le 28 janvier 2011) - Urbanisme, aménagement durable et ressources naturelles

    Présentation de la démarche de travail

    CONTEXTE : Le "plan restaurer et valoriser la nature en ville" est l’un des engagements du Grenelle Environnement, repris dans la loi de programme du 3 août 2009 et dans le plan ville durable dont il constitue l’un des 4 volets.

    ENJEUX : La nature en ville, c’est l’adaptation au changement climatique, l’amélioration énergétique, la réduction des pollutions, la maîtrise du ruissellement, la création de lien social, le développement des jardins solidaires, le maintien de la diversité biologique... autant de services que la nature en ville rend parfois déjà sans qu’il y paraisse, et dont la reconnaissance et le développement permettront aux villes de mieux répondre aux attentes des citoyens.

    LE LANCEMENT : Le 29 juin dernier, 400 acteurs de la ville, collectivités territoriales, professionnels, associations, chercheurs, services de l’Etat, ont participé à la conférence nationale de lancement du programme nature en ville, qui se tenait à la Cité universitaire internationale à Paris.

    LES ATELIERS : La démarche s’est poursuivie avec la mise en place de quatre ateliers de travail thématiques :

    L’atelier n°1 : « Fonctions écologiques de la nature en ville et qualité de vie ».

    L’atelier n°2 : « Eau, nature et ville ».

    L’atelier n°3 : « Formes de villes, échelles de territoires, trame verte et bleue ».

    L’atelier n°4 : « Economie de la nature en ville ». Plus de 200 personnes se sont inscrites. L’objectif était d’élaborer des propositions concrètes et opérationnelles pour faire advenir la ville de demain, à partir d’échanges et de débats introduits par les « notes de cadrage ».

     

    Pour en savoir plus :

    Le site du Ministère de l'Ecologie

     

    Avril 2011 à Dijon: l'association Alterre Bourgogne et le CNFPT Bourgogne réalisent une formation  sur cette thématique, à laquelle La Maison Familiale assiste.

     

    Trouvez ci-dessous quelques liens en rapport avec les sujets abordés, les acteurs recontrés et impliqués:

     

    L'association ALTERRE BOURGOGNE

    L'association NATUREPARIF

    http://www.noeconservation.org

    http://www.pirouette-cacahuete.net

    http://www.legrenelle-environnement.fr

    pirouette-cacahuete: Histoire d'un jardin partagé

     

    L'association Naturatif organise le concours " Capitale Française de la  biodiversité"

     

     

     

    http://www.consoglobe.com/besancon-capitale-de-la-biodiversite-cg

     

     

    "Nature en Ville" : l'exemple de la ville de Nantes en vidéo:

     


     

    DÉCOUVREZ LA NATURE SAUVAGE DE LA TETE D'OR

    Article écrit par Alison Pelotier du magazine Lyoncapitale.fr ( http://www.lyoncapitale.fr )

     

    tete d'or ()

    Du 22 avril au 16 octobre, le Parc de la Tête d'or invite son public à découvrir les richesses de la flore et de la faune lyonnaises. Avec 45 portraits photos de plantes et animaux sauvages, le Jardin botanique propose une exposition à la rencontre de la biodiversité.

    Fraisier des bois, escargot des jardins, libellule à quatre taches, sonneur à ventre jaunes... Il y  a comme un petit air sauvage au parc de la Tête d'or. Avec un visuel très fort, une quarantaine de photos d'espèces rares cheminent entre le Jardin botanique et le Jardin zoologique. Accompagnée d'un court texte de présentation, chaque illustration décrit en quelques lignes la biologie, l'environnement et le statut de la plante ou de l'animal représentés. "L'idée est de découvrir chaque espèce dans son écosystème", affirme David Gomis, directeur du jardin zoologique du Parc de la Tête d'or "et, à la même occasion, de jouer un rôle dans la recherche pour la biodiversité locale".

    S'étalant sur huit hectares, le Jardin botanique de la ville de Lyon ne cesse d'accueillir de nouvelles plantes, ce qui avec une palette de 15 000 taxons, en fait le plus riche jardin municipal de France. Mais "préserver la biodiversité ce n'est pas seulement avoir un beau jardin botanique ou un zoo", insiste Noémie Rothstein, chargée de projet du Jardin Botanique, "il faut avant tout tenir compte des micro-habitats afin de recréer les écosystèmes spécifiques de la région lyonnaise".

    tete d'or ()

    Changer les gestes

    Recréer les écosystèmes et, à la mémé occasion, apprendre à cohabiter avec la diversité. Pour Tatiana Soulier, ingénieur environnement-sécurité des Espaces verts de Lyon il faut donner l'exemple aux citoyens. "La pédagogie commence au Jardin botanique, le premier pas vers le respect de la bio-diversité. L'idée est d'arriver progressivement à changer les gestes des petits jardiniers, leur faire prendre conscience que même les espèces les moins connues disposent de fonctions écologiques extrêmement importantes pour la survie de l'écosystème".

    L'objectif est donc de sensibiliser les regards et de faire évoluer les mentalités afin que la nature sauvage ne fasse plus peur aux habitants. Pour cela, de nombreuses activités pédagogiques à l'attention des scolaires, des  centres de loisirs et du grand public sont proposées jusqu'au mois d'octobre. Quatre mois de pure découverte. De quoi tomber sous le charme de la nature lyonnaise.

    Pour en savoir plus sur le programme: 

    http://www.jardin-botanique-lyon.com

     

     

     

    D'autres données viendront enrichir cette page et constitueront bientôt une rubrique à part entière dans notre blog.

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • <script type="text/javascript" src="http://static.videos.gouv.fr/player.js"></script> <script type="text/javascript"> pvgAdd("video_player_4817", 530, 420, "http://static.videos.gouv.fr/player", {pvg_id:4817, mode:"external"}); </script>

    9 commentaires
  •  

    Honneur aux peintres botanistes!


     

    Qu'ils soient artistes ou artisans, amateurs ou professionnels, débutants ou confirmés, les paysagistes de demain rendent hommage à toutes ces personnes qui  passent de longues heures à observer les plantes sauvages et celles de nos jardins; àces personnes qui partagent notre passion et qui savent si bien ressentir les traits de caractère des fleurs.

     

    Sans plus attendre, découvrez quelques sites et blog de peinture botanique:

     

    plusieurs liens sur ce site 

    Catherine Brasebin, aquarelle botanique

     

    Peinture botanique.com

     

     

    Transmettez-nous les coordonnées d'autres sites pour enrichir notre page.

     

     

     


    16 commentaires
  •  

    Semaine du développement durable: du 1er au 7 avril 2011

     

    Qu'est-ce que la semaine du développement durable? (texte emprunté au site du semainedudeveloppementdurable)

     

    La Semaine du développement durable est un rendez-vous incontournable et très attendu. Chaque année, le ministère du Développement durable invite les entreprises, les associations, les services publics, les collectivités et les établissements scolaires à promouvoir, du 1er au 7 avril, les principes du développement durable.

    L’objectif de cette opération est de sensibiliser les Français aux enjeux du développement durable et inciter chacun à adopter des comportements plus responsables. En 2010, près de 3 700 participants ont répondu à l’appel à projets. Alors en 2011, un seul mot d’ordre : « Passez au durable, ça marche ! » Les changements de comportements mis en œuvre par tous et dans tous les domaines seront mis à l’honneur.


    Pour connaitre le programme des actions dans votre département, cliquez ci-dessous:

     

    www.semainedudeveloppementdurable

     


  •  

     

    1974: Pierre Perret s'engage pour l'aménagement d' espaces verts

     

    " - Formateur en Paysage depuis plus de 20 ans, je fais souvent référence à la chanson de Pierre Perret,  " Donnez nous des jardins" comme étant un message rendant hommage à notre métier de paysagiste et surtout  illustrant parfaitement les rôles des espaces verts dans l'aménagement urbain. Souhaitant vous en faire part içi , c'est en cherchant  les paroles sur la toile que j'ai découvert  le blog " les sociotopes".

    Quelle ne fût pas ma surprise de voir que d'autres professionnels pensaient la même chose que moi; Je me permets de citer les propos de l'auteur du blog concerant cette chanson :

    "-L'hymne des sociotopes, à apprendre par cœur, est pour moi « Donnez-nous des jardins », de Pierre Perret, dont les paroles devraient inspirer toutes les politiques municipales d'espaces verts".


    Si vous aimez les jardins et que cherchez à mieux comprendre leurs rôles, si vous ressentez  ces espaces comme de véritables terrains propices à la rencontre, au partage, alors je vous vous invite à naviguer sur le blog:

    Les sociotopes

    . On  découvre la notion de sociotope... J'ai adoré, je n'en dis pas plus,  bonne visite à vous!....

     

     

    Découvrez ou redécouvrez les paroles de "Donnez nous des jardins"  (1974):

     

    (Refrain)
    Donnez-nous donnez-nous des jardins
    Des jardins pour y faire des bêtises
    D'ou l'on revient des p'tites fleurs à la main
    Quand on a déchiré sa chemise
    Des jardins d'ou l'on est si contents
    De rentrer les genoux tout en sang

    C'est pas qu'on s'embête
    En bas des H.l.m.
    Mais les galipettes
    Sur le ciment c'est pas la crème
    Pour trouver de l'herbe
    Accrochez-vous bien
    Comme disait un lézard vert
    Qui était pas daltonien
    Si on cassa les vitres
    Quand on joue au football
    Qu'on vous casse les pieds
    Aussitôt qu'on revient de l'école
    C'est qu'on manque d'espace
    De piafs et de feuilles
    Y a plus qu'à la caisse d'épargne
    Qu'on trouve des écureuils

    (Refrain)
    Donnez-nous donnez-nous des jardins
    Des jardins pour y faire des bêtises
    D'ou l'on revient des p'tites fleurs à la main
    Quand on a déchiré sa chemise
    Des jardins aux odeurs sauvageonnes
    Ça vaut celles des oxydes de carbone Bien souvent je rêve
    De bêtes et de prairies
    Recherchant une trêve
    A cet univers un peu gris
    Je joue aux abeilles
    Le vol du bourdon
    Si la reine s'émerveille
    Mon goûter sera bon
    Les mulots gambillent
    Le hibou vend des poux
    Une jolie chenille
    Est venue tremper une soupe aux choux
    Un pauvre mille-pattes
    Se voit déjà ruiné
    Par cinq cent paires de savates
    Qui ont besoin de ressemeler

    (Refrain)
    Donnez-nous donnez-nous des jardins
    Des jardins pour y faire des bêtises
    D'ou l'on revient des p'tites fleurs à la main
    Quand on a déchiré sa chemise
    Des jardins d'ou l'on est si contents
    De rentrer les genoux tout en sang Dire au hérisson
    Qu'il peut aller se raser
    Au vieux saule pleureur
    De ne pas trop se démoraliser
    Et à la mante religieuse
    De ne pas bouffer son mec
    Quand même ces dames du M.L.f.
    Trouveraient pas ça correct
    Quelle vie merveilleuse
    Loin des marteaux-piqueurs
    Des marchands de béton
    Qui feraient bien mieux de vendre des choux-fleurs
    Laissez pousser l'herbe
    Les arbres et les fleurs
    Même les ânes en ont besoin
    Autant que les promoteurs

    (Refrain)
    Donnez-nous donnez-nous des jardins
    Des jardins pour y faire des bêtises
    D'ou l'on revient des p'tites fleurs à la main
    Quand on a déchiré sa chemise
    Des jardins pleins d'animaux marrants
    Ça nous changerait un peu de nos parents.

    Merci Pierre Perret


    Qu'en pensez vous? N'est-ce pas une chanson toujours d'actualité? les problématiques sont toujours les mêmes, le béton est toujours envahissant et les besoins en espaces verts toujours grandissants

     

    Thierry V. Formateur en Paysage


    votre commentaire

  • " - Le jardin, lieu accueillant, harmonieux, de complicité...terre de liens..., C'est pourquoi nous faisons la promotion de cette manifestation nationale."


    Dix mots pour fêter la langue française

    "Dis-moi dix mots qui nous relient"

     

     

     

    accueillant, agapes, avec, choeur, complice, cordée, fil, harmonieusement, main, réseauter


    Dis-moi dix mots… de septembre à juin

             L’opération nationale « Dis-moi dix mots » offre à tous les passionnés de la langue française l’occasion de jouer avec les mots en donnant libre cours à leur créativité et de manifester combien cette langue est riche d’innovation, de poésie, d’inventivité. Elle permet à chacun d’exprimer son attachement à la langue française, outil par excellence du lien social, de l’expression personnelle et de l’accès à la citoyenneté et à la culture. Chaque année, une thématique et dix mots sont choisis en commun avec nos partenaires francophones : la Belgique, la Suisse,le Québec et l’Organisation internationale de la Francophonie (qui réunit 70 Etats dans le monde, soit plus d’un quart des pays de la planète). Ces dix mots ont vocation à susciter l’imagination de tous ceux qui s’en emparent pour s’exprimer librement à travers différents supports de création : dix mots à dire, à écrire, à « slamer », à calligraphier, à représenter ; dix mots pour jouer, pour chanter, pour découvrir… Autant d’occasions de manifester combien la langue française est riche d’innovation, de poésie, d’inventivité… Les participants ont toute latitude pour jouer avec ces dix mots et organiser des manifestations tout au long de l’année, tout particulièrement à l’occasion de la « Journée internationale de la Francophonie », le 20 mars.


    La thématique 2010-2011 : « Dis-moi dix mots qui nous relient »

            De tous les liens que nouent les hommes dans la cité, le lien de la langue est le plus fort, parce que c’est lui qui fonde le sentiment d’appartenance à une communauté. La langue participe ainsi à la cohésion sociale d’un groupe ou d’une collectivité ; c’est elle qui nous permet de « faire société ». Langue « en partage » pour tous ceux qui ont choisi de l’apprendre ou qui l’ont reçu en héritage, le français – parce qu’il est souvent en contact avec d’autres langues – est aussi une langue de partage, une invitation à s’ouvrir à un autrui ou à un ailleurs. Les dix mots choisis avec nos partenaires de la Francophonie pour illustrer le lien de solidarité qui, grâce au partage de la langue, relie les membres d’une même communauté (étant entendu qu’un même individu peut appartenir à plusieurs communautés linguistiques à la fois) sont : « accueillant, agapes, avec, choeur, complice, cordée, fil, harmonieusement, main, réseauter ».


    Pour davantage de renseignements:

    http://www.dismoidixmots.culture.fr


    dis-moi dix mots à Charnay-les-Mâcon

     


    votre commentaire

  • "Sixième édition des Journées de la céramique en Bourgone"

     


    -"Les jardins ont toujours été agrémentés de poteries et de sculptures. En attendant que ces premiers nous ouvrent leurs portes, rendez visite aux artisans potiers de la Saône-et-Loire".

     

    Cliquez sur les liens ci-dessous:

     

    Le site de la poterie Deverchère 71 St Igny de Roche

    La poterie de Jean-Pierre BOULEY 71 la Guiche

    L'atelier Céramique Sculpture 71 St André-le-Désert

    Art Céramique C.Faillat 71 Ste Cecile

    Poterie la Luciole 71 Pierreclos

     

     

     

    La manifestation  aura lieu les vendredi 18, samedi 19 et dimanche 20 mars 2011, l'occasion de découvrir ou redécouvrir le tour de main (et de potier) des artistes et artisans de la région, juste pour le plaisir des yeux.


    Pour davantage de renseignements:      Le site Poteries en Bourgogne

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique